Prochains matchs :

27/03/17 20:30
vs
02/04/17 18:30
vs
08/04/17 20:30
vs
Billetterie

Share

Emmanuel Pinda : « Faire mieux que la saison dernière »

Share this article

A deux jours du coup d’envoi du Trophée du Futur, qui se déroulera au Palais des sports Marcel-Cerdan de Levallois, le coach Espoirs du Paris Levallois, Emmanuel Pinda, se confie sur la saison écoulée et sur les chances de gagner de son équipe.

Peux-tu dresser un bilan de cette saison 2015-2016 avec ton équipe Espoirs ?

Je suis plutôt satisfait vu les conditions, car nous n’avons que très rarement eu un effectif au complet. Si je ne me trompe pas, nous en avons fait seulement cinq dans la saison. Je suis très satisfait de l’implication et de la progression de mes joueurs. Quatre ont eu du temps de jeu avec les Pros (Cyrille Eliezer-Vanerot, Etienne Ory, Solly Stansbury et Maxime Roos, ndlr), et de plus en plus en fin de saison. Il y a donc eu une belle progression globale. Au niveau du classement, je suis forcément déçu de finir 7ème. On a balancé certains matchs que l’on n’aurait pas du perdre, je pense plus particulièrement à la réception de Nanterre ou au déplacement au Havre. Malgré les pépins physiques, on aurait pu lutter pour le Top 4.

Quel est l’objectif sur ce Trophée du Futur ?

L’objectif est simple : faire mieux que la saison dernière, c’est à dire gagner. On a une équipe capable de battre tout le monde sur un match sec. Mais je pense que les 8 équipes engagées peuvent espérer l’emporter. Cette année, même si Pau-Lacq-Orthez est Champion de France et part donc avec une petite longueur d’avance, je ne pense pas qu’il y ait d’énorme favori. C’est très rare de voir ça. Les années précédentes, 2 ou 3 équipes se détachaient par leur niveau de jeu, mais cette année nous aurons le Trophée le plus ouvert depuis bien longtemps.

Est-ce un avantage de jouer à domicile ?

Je trouve ca génial pour les joueurs. C’est top de faire un Trophée du Futur à Paris, pour toutes les équipes, 20 ans après le dernier. Le club est récompensé du bon travail fait depuis la création du Centre de Formation du Paris Levallois en 2007, et même avant à Paris et Levallois. C’est une récompense du bon boulot des dirigeants du PL et de l’Association, mais aussi de tous les éducateurs. Pour mon équipe plus spécialement, c’est une expérience unique de faire un Trophée à domicile. Si tu le gères bien, ca ne peut qu’être bien d’évoluer à domicile, dans la salle où tu t’entraines. Forcément, cela rajoute une pression supplémentaire, mais une bonne pression. C’est surtout un élément supplémentaire pour aider les jeunes à se surpasser.

L’an dernier, vous avez échoué en finale après avoir sorti le grand favori Strasbourg en demi-finales. Est-ce un élément positif ou négatif pour tes joueurs ?

Je pense que ca rajoute encore un petit peu de pression, car il faut faire au moins aussi bien que l’année dernière, et même une défaite en finale ne satisfera personne. Je dispose quasiment du même groupe que l’an passé, hormis Renaud Lescieux, donc les jeunes savent comment ca se passe. L’erreur l’an passé a été de se déconnecter émotionnellement après la demi-finale contre Strasbourg le samedi. Il faut rester lucide chaque jour après les matchs, passer tout de suite au match du lendemain en restant concentrés.  Ce n’est pas une finalité de jouer le dimanche, il faut simplement gagner.

Peux-tu dire un mot sur ton adversaire en quart de finale, le Mans Sarthe Basket ?

C’est une bonne équipe qui a fini deuxième du championnat. Sur les postes intérieurs, ils sont forts et grands, et cela risque de nous mettre en difficulté dans la raquette. Mais il y a également de la qualité à tous les postes. Nous les avons battus il y a quinze jours dans la même salle (84-71). C’était le dernier match de la saison, et cela ne sera pas simple à gérer. Il ne faut pas avoir un excès de confiance, les compteurs sont remis à zéro.

 

Premier match du Trophée du Futur, ce vendredi 27/05 à 13h à Cerdan avec le début des quarts de finale.

Le Paris Levallois disputera quant à lui son premier match à 20h30 face au Mans Sarthe Basket.

Venez nombreux voir les stars du basket français de demain !

Entrée libre au Palais des sports Marcel-Cerdan !

0 Commentaire

Laissez un commentaire

Archives