Share

A la rencontre de William Gradit

A la rencontre de William Gradit

Share this article

Ancien pensionnaire du Centre de Formation du Paris Basket Racing (Espoirs Pro A 2002/04), William Gradit a rejoint le Paris Levallois en tant que pigiste médical pour remplacer Giovan Oniangue.

Deux semaines après son arrivée, il nous livre ses premières impressions

PL : Comment as-tu vécu ton arrivée, ou plutôt ton retour, dans le club francilien ?

WG : Ça m’a fait réellement plaisir de revenir dans un club où on me connaissait et où j’avais laissé une bonne marque. Je n’arrivais pas en territoire inconnu, puisque je connaissais déjà le staff sportif, Fred Girou, Sacha Giffa etc. et que j’avais déjà eu l’occasion de jouer contre pas mal de joueurs comme Jason, Ada, Maleye…

Tout ça a également certainement contribué à faciliter mon intégration dans ce groupe qui était déjà formé

PL : Justement, comment s’est passée ton intégration dans l’équipe qui semble avoir trouvé un collectif ?

WG : Très bien ! Elle s’est passée dans de bonnes conditions, je dirais même que je ne pouvais rêver mieux. Ils m’ont fait confiance tout de suite.

Freddy m’a tout de suite fait jouer contre Gravelines dès mon arrivée. C’était certes un peu compliqué car je n’avais pas encore les systèmes en tête et que c’était un match à l’extérieur. Mais après 2 semaines d’entrainement, ca va mieux ! L’équipe réagit bien et il y a vraiment un bon groupe.

PL : Vous venez de remporter le match de la troisième journée face à Limoges. Comment appréhendes-tu la suite de la saison ?

WG : Il y a déjà Dijon vendredi. Notre objectif est dans un premier temps de prendre ce match là à domicile, on pensera à Cholet après. Il ne faut pas précipiter les choses, et y aller petit à petit, sans trop se projeter, pour éviter les chutes et mauvaises surprises. Le basket c’est un travail quotidien, où il faut s’améliorer un peu plus chaque jour, et prendre des automatismes.

Après Dijon, on ira à Cholet pour la 5ème journée, avec dans l’idée de se défoncer, de jouer les yeux dans les yeux et d’essayer de ramener une victoire !

PL : Que penses-tu pouvoir apporter au club ?

WG : J’espère pouvoir apporter de l’expérience, de l’énergie et de la dureté défensive. Mon job, c’est de partir en mission et de faire ce que le coach attend de moi.

Mon objectif est avant tout que ça se passe bien et qu’on gagne des matchs. C’est primordial d’apporter une culture de la gagne.

Le groupe est sympa, mais il doit encore apprendre à faire peur, monter encore en intensité, comme ce qu’on a fait face à Limoges. Il faut savoir jouer en se passant le ballon, et tout le monde y trouvera son compte.
Car c’est dans une équipe qui gagne que tout le monde parviendra vraiment à être mis en valeur.

William, merci

0 Commentaire

Laissez un commentaire

Archives